Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

WhatsApp, Viber… Pourquoi c’est la ruée sur les apps de messagerie

INTERNET – 19 milliards de dollars pour l’un, presque un milliard pour l’autre, et ça ne fait sans doute que commencer…

De notre correspondant en Californie

A la rédaction de 20 Minutes, l’annonce du rachat de Whatsapp par Facebook a provoqué deux types de réactions: «C’est quoi Whatsapp?» et «19 milliards de dollars pour un truc qui permet d’envoyer des messages, vraiment?» Mais la transaction record n’effraie visiblement pas Wall Street (l’action Facebook grimpe de 1,5%). Et elle n’est pas isolée, alors que le Japonais Rakuten s’est payé Viber la semaine dernière pour 900 millions de dollars, et que Google aurait offert 10 milliards pour WhatsApp, selon Fortune. On vous explique pourquoi.

Les apps de messagerie deviennent des plateformes géantes

Tout ce qui est rare est cher. Les services Internet avec 450 millions d’utilisateurs actifs mensuels se comptent sur les doigts d’une main. Avec une croissance explosive (+1 million par jour), Whatsapp pourrait atteindre le cap du milliard fin 2015. Les seuls membres de ce club sont Facebook et Google. WhatsApp, Viber, Tango, Kik, GroupMe, Line, WeChat ou encore KakaoTalk… Il ne s’agit plus de simples messagerie. «Elles deviennent des plateformes à part entière», explique Brian Blau, analyste chez Gartner. Kik inclut un navigateur pour que les utilisateurs ne quittent pas l’app. Au Japon, Line mise sur les contenus multimédias et les jeux. A Hong-Kong, on peut réserver un restaurant par WhatsApp. En Chine, WeChat s’est lancé dans le paiement mobile. Bref, pour Facebook, il s’agit autant de «connecter le monde» que d’absorber un potentiel futur concurrent.

«Follow the photos»

Ce n’est plus «follow the money (suivez l’argent)» mais «follow the photos», comme le résume PandoDaily. Le partage et la publication de photos est l’une des raisons principales du succès de Facebook. 500 millions de photos sont envoyées par WhatsApp chaque (…) Lire la suite sur 20minutes.fr

«WhatsApp, c’est la vie»: Les internautes nous expliquent pourquoi l’application est devenue «indispensable»
La plate-forme Twitch dépassée par le phénomène «Twitch plays Pokemon»
Followatch, l’application de guide TV qui donne la part belle aux tweets
VIDEO. Un Pokémon vintage sur Gameboy tourne en ligne au chaos total
Recevez toute l’actu de 20minutes.fr par email

----------------------------------------------------------------------------