Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Test de la Fitbit Versa 3, une montre connectée, spécialiste du bien-être

Spécialiste des bracelets connectés, Fitbit propose désormais de vraies montres connectées, plus évoluées, mais aussi plus chères et plus imposantes sur le poignet. La Versa 3 apparaît aujourd’hui comme le meilleur compromis pour ceux qui cherchent une montre conviviale avec une puce GPS, des capteurs pour la fréquence cardiaque et la surveillance du sommeil, ou encore un micro et un haut-parleur pour faire office de kit mains-libres.


[EN VIDÉO] L’éthique de l’internet des objets pose question
  De plus en plus, l’internet des objets envahit notre quotidien. Les objets connectés nous facilitent la vie dans le domaine médical, domestique… mais ils transmettent une masse de données et soulèvent des questions d’éthique. 

Rachetée officiellement par Google il y a quelques jours, Fitbit est une marque référence dans le domaine des montres connectées. Ou plutôt des bracelets connectés. La marque a été l’une des premières à investir dans le domaine du bien-être et de la santé avec des modèles simples à utiliser, et surtout couplés à des applications très utiles et bien conçues.

Aujourd’hui, la marque s’est placée sur d’autres créneaux, et Futura a voulu tester la Versa 3 que l’on pourrait qualifier de modèle de milieu de gamme puisque son prix et son équipement la situent derrière la Sense mais devant le Charge, la référence des bracelets connectés. Déjà, c’est une montre, et elle vient donc jouer dans la cour des Apple Watch, Galaxy Watch et autres modèles Withings ou Huawei.

Discrète et légère

À la prise en main, on est agréablement surpris par la légèreté. La Versa 3 se fait très discrète au poignet, et on peut dire que c’est un modèle unisexe qui convient aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Le bracelet en caoutchouc est original dans sa conception et on peut craindre au départ de perdre sa montre, mais ce système est efficace et finalement pratique. On note d’ailleurs que son remplacement est aussi très simple et pratique. Par rapport à la Versa 2, l’écran est plus grand, personnalisable et plutôt lisible même dans des conditions difficiles. On note aussi l’absence de bouton pour accéder aux fonctions et aux réglages. En fait, sur la gauche de la montre, il y a une petite surface tactile qui fait office de bouton. C’est un coup à prendre.

Ensuite, pour l’utiliser, il faut évidemment la coupler avec l’application installée sur son smartphone. Fitbit reste vraiment une référence en matière d’« intuitivité » et de convivialité. L’installation et l’appairage nécessitent quelques minutes. Le seul souci rencontré concerne les notifications. Ce n’est pas très pratique, ni intuitif, et il a fallu redémarrer son smartphone pour que ça fonctionne. C’est le seul bémol au moment de la prise en main, mais ensuite tout fonctionne.

Une puce GPS intégrée

Ensuite, nous l’avons testée lors de balades, puis de séances de course, et son GPS fonctionne… à condition d’attendre quelques longues secondes au moment de se connecter. Par rapport aux autres modèles testés ces derniers mois, c’est le plus lent à s’activer. Ensuite, aucun problème dans la précision et la puissance du signal. Même si cette montre possède une batterie de capteurs, elle n’est pas conçue pour les coureurs réguliers, mais son autonomie et sa précision sont appréciables pour des longues sorties à pied ou à vélo. Un exemple : quand on court, l’affichage de la vitesse est fiable et régulier. Certaines concurrentes ont plus de mal à afficher une moyenne exacte en continu.

À propos d’affichage, deux autres reproches. D’abord, il faut s’y prendre à plusieurs fois pour afficher l’heure ou des informations sur l’écran lorsqu’il est en veille. Ce n’est pas instantané et c’est gênant justement quand on court. De manière générale, cette lenteur se retrouve dans l’utilisation de l’écran. Tactile, il est moins réactif que la concurrence et qu’il s’agisse d’afficher des applications ou des informations, il y a clairement un temps de latence. On s’est peut-être habitué à la réactivité des produits, et quelques millisecondes de lenteur semblent être aujourd’hui un défaut.

Ensuite, au quotidien, la Versa 3 nous semble la plus adaptée à une utilisation liée au bien-être et la santé. Qu’il s’agisse du sommeil, de la forme ou de la nutrition, Fitbit est de bon conseil, et les alertes ne sont pas agressives. Les objectifs sont hebdomadaires, c’est un rythme plus facile à tenir. Qu’il s’agisse du sommeil, de la fréquence cardiaque ou encore du nombre de pas effectués, c’est un sans-faute. On a comparé les données en portant en même temps des modèles concurrents : c’est, une fois de plus, précis et fiable.

Un micro et un haut-parleur pour passer des appels

Moins cher que la Sense ou l’Apple Watch, la Versa 3 fait très peu de compromis sur l’équipement, et on trouve un micro et un haut-parleur, même si c’est franchement gadget. On s’est amusé avec Alexa car Google Assistant ne fonctionne pas, semble-t-il, pour la France, et ce n’est pas, selon nous, un critère d’achat. D’autant que l’on est souvent dans la même pièce que son enceinte connectée, et que les appareils de ce type possèdent déjà un micro pour recevoir des commandes. Et plutôt que d’utiliser le micro pour répondre à un appel, on peut sélectionner un message pré-enregistré. C’est plus discret. Mais il est vrai que le côté James Bond fait son effet.

Finalement, le vrai point fort de cette montre, c’est ce côté compagnon du quotidien. On se prend vite au jeu. Si l’on suit les conseils et les recommandations, cela en devient ludique et surtout efficace. On fait plus d’exercices, on mange mieux et globalement, on fait davantage attention. Fitbit reste actuellement la marque la plus adaptée à ce type d’utilisation, et la Versa 3 nous semble un modèle plus adapté qu’une Apple Watch, par exemple.

Pour l’autonomie, essentielle sur un objet connecté, comptez cinq à six jours en fonction de vos activités sportives. On pouvait s’attendre à mieux puisque des modèles concurrents dépassent les 10 jours.

On aime

  • La simplicité de l’application
  • Les nombreux capteurs
  • La légèreté
  • La charge rapide et le chargeur
  • Les conseils quotidiens
----------------------------------------------------------------------------

On n’aime pas

  • La lenteur de l’écran tactile
  • L’autonomie inférieure à une semaine
  • Le réglage des notifications
  • Une application gourmande en mémoire

Fiche technique de la Fitbit Versa 3