Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

La Commission européenne voudrait qu’Apple facilite le remplacement des batteries

La Commission européenne voudrait que les constructeurs de smartphones, de tablettes et d’écouteurs sans fil facilitent le remplacement des batteries. Bruxelles souhaite que les consommateurs européens puissent utiliser plus longtemps leurs appareils, afin d’éviter l’accumulation de déchets électroniques.

La batterie de l’iPhone 11 tient solidement en place grâce à six bandelettes collantes. Image : iFixit.

Cette mesure viserait en particulier Apple, qui a pris l’habitude de souder les batteries de ses produits, avec un remplacement qui nécessite un tour dans un Apple Store et plusieurs jours d’immobilisation. C’est même encore plus compliqué pour les AirPods (lire : AirPods, les petits cailloux dans la chaussure de la communication verte d’Apple).

Frans Timmermans, vice-président de l’exécutif européen et chargé du « Pacte vert pour l’Europe », devrait présenter cette mesure mi-mars, rapporte le quotidien néerlandais FD. Elle entrerait dans le cadre d’un plan plus global pour l’économie circulaire : recyclage des produits, réutilisation des matières premières, production plus durable.

La Commission planche aussi sur une durée de garantie plus longue, forçant ainsi les constructeurs à prendre en charge les réparations de leurs produits plus longtemps. Le recyclage sera aussi un des points saillants de ce texte, étant entendu que l’Union européenne ne recycle que 35% des déchets électroniques. Bruxelles entend également pousser les feux sous le dossier de l’extraction « éthique » des matières premières, un dossier sur lequel Apple est en première ligne.

Il est impossible d’ouvrir un AirPods sans tout casser. Image : iFixit.

Certaines mesures prévues par ce plan d’économie circulaire recoupent des initiatives d’Apple en la matière. Sauf le remplacement facilité des batteries, qui ne fait manifestement pas partie des projets du constructeur à court terme (ni même sur le long terme). Apple préfère prendre en charge ce type d’opération, quitte à verser dans l’opacité comme c’est le cas des AirPods. Il faut dire que cela peut être assez dangereux si on ne sait pas ce qu’on fait. C’est d’ailleurs un des arguments opposés par Apple aux tenants du droit à la réparation.

----------------------------------------------------------------------------

Va-t-on vers un nouveau bras de fer entre l’UE et Apple ? Le dossier du « chargeur universel » voulu par les députés européens a déjà provoqué une passe d’armes avec le constructeur, qui n’hésite pas à en rajouter dans la confusion ambiante (lire : Apple met son grain de sel dans le débat européen sur le chargeur universel).