Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

iOS 14 : Apple reverrait son contrôle qualité pour éviter un nouveau lancement problématique

Il n’aura échappé à personne que la sortie d’iOS 13 a été particulièrement mouvementée. Quand bien même vous auriez la chance d’échapper aux bugs, les mises à jour qui se succèdent à un rythme effréné depuis septembre témoignent d’un manque criant de finition.

Apple va s’employer à ne pas répéter les mêmes erreurs pour le lancement d’iOS 14, selon Mark Gurman de Bloomberg. Craig Federighi, le responsable de l’ingénierie logicielle, a récemment annoncé aux développeurs d’Apple un changement de méthode de contrôle de la qualité, d’après le journaliste.

La nouvelle approche consisterait à mieux isoler chaque nouvelle fonctionnalité expérimentale et à produire des versions internes, les « daily builds », globalement plus stables. Les fonctionnalités non finalisées seraient désactivées par défaut et les testeurs d’Apple auraient la possibilité de les activer individuellement, via un système de « drapeaux » (les navigateurs web utilisent ce type de mécanisme), afin de voir l’effet de chacune sur les autres composants logiciels.

Craig Federighi. Image Apple.

Pour iOS 13 et les versions précédentes, certaines équipes ajoutaient quotidiennement de nouvelles fonctionnalités expérimentales aux versions internes, tandis que d’autres y allaient plus doucement, explique Bloomberg. « Les daily builds ressemblaient à une recette dans laquelle plein de cuisiniers différents ajoutaient leurs ingrédients, illustre une source au fait du processus. [Certains] testeurs pouvaient se retrouver pendant plusieurs jours sans une version “vivable”, ce qui les empêchait de déterminer ce qui fonctionnait et ce qui ne fonctionnait pas. »

Apple mesurerait la qualité de ses logiciels sur une échelle allant de 1 à 100. Les versions notoirement bugguées auraient un score autour de 60, tandis que les moutures plus stables tourneraient autour de 80. Les bugs seraient quant à eux évalués sur une échelle allant de 0 à 5, 0 étant synonyme d’erreur critique. Toujours selon Mark Gurman, iOS 13 a écopé d’un score inférieur à iOS 12, ce qui n’est pas une surprise au vu des événements.

Voyant qu’ils ne pourraient pas peaufiner iOS 13.0, dont l’échéance dépendait du lancement des nouveaux iPhone, programmé comme chaque année mi-septembre, les équipes d’Apple se sont concentrées sur iOS 13.1 et ont planifié sa sortie beaucoup plus tôt que les précédentes versions x.1.

Image Apple

C’est d’ailleurs la sortie d’iOS 13.1 qui a conditionné la disponibilité de l’iPad 7, qui n’attendait « que » son système d’exploitation pour être commercialisé. Comme on s’en doutait, iOS 13.1 était considéré à Cupertino comme la « véritable sortie publique » d’iOS 13, rapporte Bloomberg.

iOS 13.1 n’a cependant pas fait l’effet d’un coup de baguette magique. Ont suivi iOS 13.1.1, 13.1.2, 13.1.3, 13.2 (retiré après publication pour le HomePod à cause d’un risque de paralysie), 13.2.1, 13.2.2 et enfin 13.2.3 au début de la semaine. Sept mises à jour en deux mois, c’est un record depuis que Craig Federighi a pris la tête du développement du système.

Et encore, Apple a remis à plus tard des nouveautés liées à iCloud qui ont été très problématiques durant les bêtas estivales et début 2018 Craig Federighi avait déjà promis de concentrer les efforts sur la fiabilité après les lancements compliqués d’iOS 11 et macOS High Sierra. Certaines fonctionnalités prévues à l’origine pour iOS 14 seraient d’ailleurs reportées à 2021 afin de pouvoir mieux se consacrer aux performances.

----------------------------------------------------------------------------

Cela étant, iOS 14, qui porterait le nom de code « Azul », serait aussi riche en nouveautés qu’iOS 13, qui n’a pas déçu dans ce domaine. Quelles sont-elles, ces nouveautés ? Il faudra encore attendre pour le savoir.