Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Google se renforce dans la musique en ligne en rachetant Songza

Google continue d’avancer sur le marché de la musique en ligne en se dotant d’un outil pour faire découvrir de nouveaux artistes à ses utilisateurs.

Google a fait l’acquisition d’une nouvelle arme dans la bataille du streaming. La firme aannoncé mardi qu’elle rachetait Songza, un service de streaming et de recommandation musicale gratuit. Songza propose à ses utilisateurs des playlists toutes faites, en fonction des heures de la journée et de leur humeur. Selon le New-York Times, Google aurait déboursé plus de 39 millions de dollars pour mettre la main sur cette star-up aux 5,5 millions d’utilisateurs actifs.

Songza est une application disponible sur Android et iOS. À l’avenir, Google compte l’intégrer à Google Play Music All Access, son service de streaming payant. Le communiqué de Google indique que Songza pourrait aussi servir «à Youtube et à d’autres produits Google.» On peut, sans trop s’avancer, imaginer que le futur service musical payant de Youtube bénéficiera aussi des outils de Songza.

La guerre de la recommandation

Derrière l’acquisition de Songza se dresse un enjeu majeur du streaming musical. À l’heure où les catalogues comptent des millions de titres, il faut proposer à chaque utilisateur une sélection adaptée à leurs goûts. Deux modèles s’affrontent pour l’instant. D’un côté, la radio Pandora et le service de streaming à la demande Spotify se reposent sur des algorithmes. Après un partenariat avec l’outil communautaire de recommandation Lastfm, Spotify a racheté Echo Nest en mars dernier. Les laboratoires d’Echo Nest construisent une immense bibliothèque musicale où chaque chanson est analysée et classée en fonction de l’artiste, du genre musical, de l’acoustique, du rythme, etc. En fonction de ce qu’écoutent les utilisateurs, Spotify et Pandora leur (…) Lire la suite sur Figaro.fr

----------------------------------------------------------------------------


Beats Music défie Spotify aux États-Unis 


YouTube entre avec fracas dans la musique en ligne payante 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro