Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Face aux agressions, vous ne serez plus jamais seul(e)

Découvrez Gaspard, le premier objet social anti-agression basé sur l’entraide.

Un développeur français a inventé un système anti-agression assez novateur, car il est basé sur l’entraide. Nom de code : Gaspard. Le principe est de relier un petit boitier à son téléphone via le bluetooth, ainsi, une double pression permet d’alerter aussi bien vos proches que des inconnus à proximité et, à terme, la police. Grâce à votre téléphone et à la géolocalisation, les personnes savent précisément où vous êtes et peuvent intervenir. Mais cet objet peut également servir à géolocaliser des personnes lors d’une sortie scolaire où certains enfants peuvent se perdre. Pour en savoir plus, nous avons contacté le créateur, Nicolas Desachy.

Le Point.fr : “Gaspard”, comment ça fonctionne ?

Nicolas Desachy : La victime doit appuyer deux fois successives sur Gaspard pour déclencher l’alerte, ce qui évite les fausses alertes après une manipulation ou un petit choc. La victime reçoit des légères vibrations pour l’informer que des personnes viennent la secourir et la rassurer.

Pourquoi avez-vous créé ce produit ?

J’ai imaginé Gaspard à la suite d’une banale enquête diffusée à la télévision. J’ai réalisé que des personnes se faisaient agresser et ne pouvaient prévenir personne alors qu’elles avaient dans la poche un smartphone capable de les géolocaliser et de prévenir le monde entier en un instant. Il fallait trouver une solution à ce sentiment d’impuissance, mais le problème restait qu’on ne pouvait pas sortir son téléphone devant l’agresseur. Il fallait un moyen d’interagir avec le téléphone pour lui déléguer le déclenchement de l’alerte via une application intelligente. Ce moyen devait être esthétique, accessible, discret et à un prix accessible.

À qui “Gaspard” est-il destiné ?

Bien que Gaspard soit un produit à acheter, nous n’avons pas de “cibles”, comme le ferait un vendeur de vêtements ou de jouets. (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

----------------------------------------------------------------------------

Le bénéfice de Samsung se tasse au deuxième trimestre
Bitcoin : les gendarmes démantèlent une plateforme en France
Restaurer sa e-reputation : “Il faut multiplier les demandes auprès des acteurs”
Internet : un futur qui s’annonce sombre
Recevez la newsletter Le Point.fr