Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Apple ciblé par un ransomware au moment de dévoiler ses nouveaux produits

Durant sa keynote de printemps ce 20 avril, l’entreprise Apple ne se doutait peut-être pas qu’en parallèle, elle était menacée par les opérateurs du ransomware REvil. Ces derniers ont publié un billet de blog sur le darkweb, affirmant avoir infiltré le réseau informatique de Quanta Computer. La firme taïwanaise est l’un des fournisseurs principaux d’Apple, notamment en charge de la fabrication des Macbooks. Rapportée par Bloomberg, l’information a ensuite été confirmée par Quanta au média spécialisé taïwanais Digitimes, qui évoque une rançon de 123’028 Monero (une cryptomonnaie), soit plus de 50 millions de dollars.

Pression sur Apple

Selon Bloomberg, les pirates précisent dans leur communication avoir attendu la conférence d’Apple pour révéler la compromission de Quanta, ajoutant que le fournisseur n’avait manifesté aucun intérêt à payer pour récupérer les données volées. REvil a déjà publié les schémas d’un ordinateur portable en conception chez Apple. Les pirates tentent maintenant de faire pression sur Apple et lui demandent de payer la rançon avant le 1er mai, selon Bleeping Computer. Si la marque ne s’exécute pas, REvil continuera à publier régulièrement de nouveaux fichiers confidentiels.

iMac et iPad Pro avec puce M1

L’attaque au ransomware a quelque peu entaché la présentation de plusieurs nouveaux produits. Apple a notamment dévoilé un iMac, équipé de la puce M1 et disponible en une gamme de couleurs vives. Au menu: écran Retina 4.5K de 24 pouces avec 11,3 millions de pixels. Accueillant lui aussi la puce M1, le nouvel iPad Pro embarque un écran Liquid Retina XDR de 12,9 pouces et propose une compatibilité avec le 5G.

L’AirTag, pour retrouver un objet perdu

Pressentie depuis un certain temps, la balise de géolocalisation d’Apple est désormais une réalité. Calqué sur des concepts similaires tels que les Smart Tags de Samsung, cet accessoire connecté promet de retrouver des objets perdus (sac à main, clés, etc.) mais sans faire appel aux données GPS. L’AirTag se connecte au vaste réseau Localiser mondial de la marque, constitué de bientôt 1 milliard d’appareils Apple anonymisés. «Si l’AirTag est égaré et n’est pas à portée du Bluetooth, le réseau Localiser peut permettre de le retrouver. Le réseau […] peut détecter les signaux Bluetooth d’un AirTag perdu, et communiquer sa position à son propriétaire, le tout en arrière-plan et de façon anonyme et respectueuse de la vie privée», assure Apple dans son annonce.

----------------------------------------------------------------------------