Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Un des pères de la souris informatique est décédé

William English, co-inventeur de la souris informatique, est décédé le 26 juillet. Son travail visionnaire sur les systèmes informatiques avec Douglas Engelbart a permis l’émergence de nos appareils modernes.

L’un des pionniers de l’informatique moderne et co-inventeur de la souris informatique nous a quittés. Selon le New York Times, William English est décédé d’une insuffisance respiratoire le 26 juillet à l’âge de 91 ans. Ancien ingénieur informaticien, il est surtout connu pour son travail avec Douglas Engelbart au Stanford Research Institute, mais il a également travaillé pour Xerox PARC et Sun Microsystems.

Le duo avait notamment effectué en 1968 une démonstration de leur système informatique baptisé On-Line System, ou NLS, une révolution au niveau matériel et logiciel. Cette présentation a beaucoup marqué l’histoire de l’informatique, démontrant de nombreux concepts qui sont encore d’actualité. Le public a pu ainsi voir la première souris, mais également une interface avec des fenêtres, des liens hypertextes, le traitement de texte, la vidéoconférence et bien d’autres.

Un duo qui a changé l’histoire

C’est surtout grâce à leur travail d’équipe que les deux hommes ont pu créer un tel système, à une époque où les ordinateurs étaient rares et fonctionnaient généralement avec des cartes perforées. Douglas Engelbart était le visionnaire qui avait du mal à communiquer ses idées. William English était l’un des rares à le comprendre et avait la capacité de transformer ses concepts en réalité.

----------------------------------------------------------------------------

C’est William English qui a construit le premier prototype de la souris informatique en se basant sur l’idée de Douglas Engelbart. Il a continué à travailler dessus, inventant notamment la souris à boule pendant qu’il travaillait chez Xerox PARC qui sera utilisée jusqu’aux années 2000. Les concepts développés par ces deux hommes continuent d’influencer l’informatique moderne, jusqu’aux tablettes et smartphones.