Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Pixel 4 XL : notre verdict après un mois en sa compagnie

Le dernier smartphone haut de gamme de Google n’a pas été ménagé par la critique lors de sa sortie et ce malgré de réelles innovations. Bien que certains reproches soient justifiés, notre essai prolongé nous a permis de découvrir les nombreuses qualités du Pixel 4 XL qu’il ne faut surtout pas enterrer trop vite.

Chaque lancement d’un smartphone phare donne lieu à une vague de comptes-rendus d’essais qui jouent des coudes dans nos fils d’actualité pour livrer leur verdict le plus tôt et le plus vite possible. C’est ainsi, le destin commercial d’un mobile est souvent scellé durant les premières 24 heures de sa sortie, un peu comme celui d’un film au cinéma. Si l’on dit souvent que la première impression est toujours la bonne, juger des qualités d’un smartphone après l’avoir testé seulement quelques jours, voire même quelques heures pour certains, fait courir le risque de conclusions hâtives et incomplètes. C’est l’impression que nous avons eu concernant le Pixel 4. De part et d’autre de l’Atlantique, pas mal de critiques ont été prompts à descendre le dernier mobile de Google pour son design jugé sans saveur et son autonomie décevante. C’est à peine pour certains si l’excellence de l’appareil photo et le système de reconnaissance faciale d’une efficacité inédite sur les mobiles Android ont trouvé grâce à leurs yeux.

Voilà pourquoi nous avons préféré passer plus de temps à tester le nouveau Pixel, en l’occurrence un Pixel 4 XL, avant de vous livrer notre verdict. Ce smartphone n’est pas exempt de reproches, mais ce n’est certainement pas le ratage qu’y voient certains. Et ce que nous pouvons dire d’emblée, c’est qu’après plus d’un mois à l’utiliser quotidiennement pour téléphoner, surfer, jouer, chatter, regarder des vidéos en streaming et surtout de prendre de superbes photos, nous n’avons pas spécialement envie de nous en séparer. Futura vous ayant déjà présenté les Pixel 4 et Pixel 4 XL lors de leur sortie, nous allons ici nous focaliser sur les reproches qui lui ont été fait et les qualités que nous lui trouvons.

Le design : pas original mais irréprochable

Nous avions exprimé notre petite déception envers le style du Pixel 4 qui a abandonné la finition bi-matière typique des Pixel au profit d’un dos en verre brillant beaucoup plus commun et sujet aux traces de doigts. C’est vrai que l’effet « waouh » n’est pas là lorsque l’on regarde le smartphone de face comme de dos. Mais on ne peut lui dénier un classicisme élégant et une qualité de finition impeccable que l’on perçoit dès la prise en main. Et c’est quand même avant tout ce que l’on attend d’un smartphone à 900 euros !

Publicité

Un écran exemplaire

La dalle Oled 6,3 pouces du Pixel 4 XL est tout simplement excellente. La définition de 1.440 x 3.040 pixels est quasiment identique à celle du Pixel 3 XL, mais la densité d’image est plus élevée 537 ppp. Surtout, la fréquence de rafraîchissement de l’écran passe de 60 à 90 Hz, comme sur les OnePlus 7T et 7T Pro. Pour économiser la batterie, le Pixel 4 redescend à 60 Hz lorsqu’il n’est pas utilisé. Certains ont ergoté sur le fait que les 90 Hz n’étaient pas actifs en permanence. Mais quoi qu’il en soit, il n’y a vraiment rien à reprocher à la qualité d’affichage du Pixel 4 XL. La colorimétrie est parfaitement calibrée et la lisibilité excellente, même en plein soleil. Que demander de plus ?

La meilleure reconnaissance faciale sur Android

Il faut bien l’avouer, la biométrie par reconnaissance faciale sur les smartphones Android n’arrivait pas à la cheville du FaceID d’Apple. Mais ça, c’était avant le Face Unlock développé par Google. Grâce aux capteurs logés dans la bordure supérieure au-dessus de l’écran, le Pixel 4 XL (de même que le Pixel 4) reconnaît son propriétaire sans délai et quasiment sans raté. L’efficacité du dispositif tient à son association avec Motion Sense, la technologie radar issue du Projet Soli qui détecte les mouvements. Lorsque l’on tend la main vers le smartphone, celui-ci reconnaît le geste et enclenche Face Unlock, de sorte que l’écran se déverrouille au moment où l’on pose les yeux dessus. Le système est bluffant d’efficacité et fonctionne quelles que soient les conditions d’éclairage, y compris en pleine nuit. Personnellement, nous ne sommes pas fans des lecteurs d’empreintes sur les smartphones que nous n’utilisons jamais. Avec Face Unlock, la sécurité devient totalement transparente. La technologie se fait oublier et c’est précisément ce qu’on lui demande.

Motion Sense : pas si gadget que cela

Avec Motion Sense, Google a aussi introduit de nouveaux contrôles gestuels. Par exemple, lorsqu’un appel arrive, un simple balayage de la main permet de couper le son. On peut utiliser le même geste pour faire passer un morceau de musique ou stopper une alarme. Disons-le franchement, nous n’étions pas totalement convaincus par le système. Mais à l’usage, nous l’avons trouvé vraiment pratique, surtout pour gérer la lecture de musique. Pouvoir changer de morceau d’un simple geste sans avoir à saisir le téléphone, c’est finalement bien utile lorsque l’on est occupé à autre chose. Nous l’avons testé à maintes reprises en bricolant et dans la cuisine et cela fonctionne très bien, y compris lorsque l’écran est éteint. Espérons que Google développera plus d’usages de Motion Sense à l’avenir.

L’un des tout meilleurs photophones du marché

Cette année, Google a ajouté un second capteur arrière à son Pixel 4 et 4 XL. Le module principal 21 mégapixels avec stabilisation optique (ouverture f/1,7) est complété par un module 16 mégapixels téléobjectif (ouverture f/2,4) avec un zoom optique 2X. Le savoir-faire du constructeur en matière de traitement d’image fait ici encore des merveilles, livrant des photos irréprochables en conditions d’éclairage normales. Les amateurs de photo pourront même se faire plaisir en jouant séparément avec l’exposition de l’avant et de l’arrière-plan. Mais c’est pour les photos basse lumière que le Pixel 4 XL nous a bluffés. Le Pixel 3 était déjà une référence dans ce domaine et son successeur fait encore mieux, en conservant notamment une meilleure homogénéité sur les bords de l’image. Et puis il y a évidemment l’incroyable mode nuit qui accomplit de véritables prouesses dans les conditions de luminosité les plus médiocres. Bref, si vous voulez faire de belles photos avec votre smartphone, le Pixel 4XL (et son petit frère) est l’une des meilleures options du moment.

Autonomie : le hic

Les Pixel 4 et 4 XL se sont fait étriller pour leur autonomie jugée insuffisante pour leur standing. Il est vrai que vous ne tiendrez pas plus d’une journée si votre utilisation est plutôt intensive. Dans ce cas de figure, vous n’échapperez pas à une recharge quotidienne à un moment de la journée. Cela impose une certaine discipline dans la gestion de la charge qui est tout de même compensée par le fait que le Pixel 4 se recharge en 1 heure 30 minutes.

Personnellement, nous ne nous sommes jamais retrouvés en panne de batterie avec le Pixel 4 XL malgré notre usage soutenu. Mais il est vrai que nous avons pris l’habitude de faire un appoint de charge quotidien par précaution. Si l’on en juge par les tests d’autonomie réalisés par nos confrères, le Pixel 4 XL fleurte avec les 15 heures d’autonomie en usage classique, ce qui le situe dans une moyenne pas si déplorable que cela. Il fait notamment mieux que le Samsung Galaxy S10 ou le OnePlus 7T Pro. Au final, l’autonomie du Pixel 4 XL n’est certainement pas son point fort, mais à l’usage, cela ne nous apparaît absolument pas rédhibitoire.

Verdict

----------------------------------------------------------------------------

La Pixel 4 XL est un téléphone innovant, une pointure en photo. Il est plaisant à utiliser, rapide et efficace. Certes, son autonomie n’offre pas le confort que l’on est en droit d’attendre d’un smartphone à ce niveau de prix, mais ce n’est pas non plus catastrophique. Et ses qualités prennent largement le dessus.