Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Nouveau monde. Pourquoi Apple refuse un connecteur de charge universel

Micro-USB, USB-C et Lightning… Les trois connecteurs du marché que l’UE voudrait réduire à un seul. (JEROME COLOMBAIN / RADIO FRANCE)

Trop de câbles et de chargeurs incompatibles entre eux, c’est embêtant pour les utilisateurs et ce n’est pas bon pour la planète (51 000 tonnes de déchets électronique / an). L’Union européenne veut donc imposer un connecteur unique, c’est-à-dire la même prise pour recharger tous nos appareils.

Une histoire ancienne

L’histoire n’est pas nouvelle. Le connecteur unique, on en parlait déjà en 2009. À l’époque, le problème était pire puisque l’on ne dénombrait pas moins d’une trentaine de connecteurs différents (merci Nokia, Samsung, Motorola, etc.). Finalement, il n’y a pas eu de règlementation stricte mais des discussions avec les fabricants qui se sont adaptés et les technologies ont évolué.

Aujourd’hui, il n’existe quasiment plus que trois connecteurs en circulation :

– Le micro-USB, cette petite prise non-réversible (on la branche toujours du mauvais côté…) que l’on trouve sur de nombreux smartphones Android et sur la plupart des petits appareils électroniques. 

– L’USB-C, cette prise récente, réversible, qui se généralise sur les smartphones de nouvelle génération et sur les ordinateurs portables d’Apple.

– Le connecteur Lightning, que l’on trouve exclusivement sur les iPhone et certains iPad d’Apple.

Pourquoi Apple n’est pas d’accord

La marque à la pomme est vent debout contre l’idée d’un connecteur unique pour plusieurs raisons. D’abord, selon Apple, cela bloquerait l’innovation. La preuve ? Si l’Union européenne avait imposé le micro-USB en 2009 comme elle voulait le faire, l’actuel USB-C ne se serait jamais développé. Ensuite, toujours selon la firme américaine, cela génèrerait de nouveaux déchets car les utilisateurs d’iPhone devraient acheter de nouveaux chargeurs en plus de tous ceux qu’ils possèdent déjà. La marque cite une étude européenne selon laquelle un ménage moyen a environ un câble de charge par appareil mobile et charge souvent plusieurs appareils en même temps. Cela montre, selon Apple, que Les consommateurs sont attachés aux chargeurs multiples. Le fait d’avoir trois types de connecteurs au lieu d’un seul ne serait donc pas un problème, d’autant il existe des adaptateurs.

Cultiver sa différence

Pourtant, on ne peut s’empêcher de penser que la vie serait encore plus simple (un concept cher à Apple…) si l’iPhone adoptait lui aussi la prise USB-C, comme les smartphones Android et comme ses propres ordinateurs portables. Mais là, l’Américain dégaine son argument choc : cela risquerait de poser des problèmes de design sur les appareils du futur en empêchant de faire des appareils toujours plus fins (l’USB-C est très légèrement plus gros que Lightning).

On ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit surtout, pour la firme de Steve Jobs, de continuer à cultiver sa différence et de maintenir sa mainmise sur un écosystème – très lucratif – d’accessoires propriétaires. Apple a changé de connecteur pour l’iPhone seulement deux fois en 12 ans mais il veut se réserver la possibilité d’inventer demain un autre connecteur encore différent pour ses smartphones sans avoir à demander l’autorisation à personne.

Nouveau monde. Startup, intelligence artificielle, informatique quantique… La France est-elle dans la course ?

  • Nouveau monde. L’inquiétante démocratisation de la reconnaissance faciale
  • Démarchage téléphonique : comment bloquer les appels téléphoniques indésirables, sur fixe et sur mobile ?
  • Nouveau monde. Uber promet des taxis volants pour 2023
  • Nouveau monde. Oubliez Windows 7, passez à Windows 10 et surtout mettez-le à jour !
  • ----------------------------------------------------------------------------

    Téléphonie

  • Apple
  • Nouveau monde
  • Sciences
  • Tech / Web
  • High Tech