Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Les errements logiciels d’Apple (2/4) : dix ans de perdus avec le projet Pink

Avant de trouver la martingale Mac OS X au détour des années 2000, Apple a essuyé des échecs retentissants dans sa quête d’un système d’exploitation moderne. Retour sur cette période mouvementée en quatre épisodes.

On a déjà eu l’occasion de raconter comment le premier Macintosh avait fait l’impasse sur des concepts pourtant incontournables dans le développement d’un nouveau système : la protection de la mémoire, qui empêche un logiciel d’interférer avec l’espace de mémoire vive des autres programmes, et le multitâche préemptif, qui permet au système de répartir les ressources de l’ordinateur entre tous les logiciels, sans blocage.

Sur le Macintosh original, derrière la fenêtre du document actif, il n’y avait rien !

En 1988, les cadres d’Apple se réunissent pour réfléchir à l’avenir du Macintosh, dorénavant seul au catalogue (l’Apple IIGS est toujours commercialisé mais n’aura pas de successeur).

----------------------------------------------------------------------------

On leur distribue des fiches de différentes couleurs : des feuilles bleues pour les idées d’améliorations à apporter au Système 6 et des feuilles roses pour les projets à long terme, qui nécessiteront de réécrire entièrement le système, et peut-être de perdre la compatibilité avec les logiciels existants. Selon certaines sources, des fiches rouges avaient aussi été distribuées pour les idées outrageusement futuristes.