Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Le téléphone portable fête ses 40 ans

Le premier appel téléphonique a été passé le 3 avril 1973. Retour sur quelques grandes dates de la téléphonie mobile en France et dans le monde.

«Je t’appelle d’un téléphone cellulaire, un véritable téléphone portatif.» Dans les rues de New York devant des passants médusés, Martin Cooper, ingénieur chez Motorola, passe le premier appel téléphonique de l’Histoire à Joel Engel, son rival de Bell Labs. C’était il y a exactement quarante ans, le 3 avril 1973. Dix ans plus tard, Motorola sort le DynaTAC, une brique beige de presque un kilo, pour 3500 dollars d’époque. Ce premier modèle va donner le coup d’envoi de la lente évolution du téléphone portable.

«Je te reçois cinq sur cinq»

Les premières expérimentation du téléphone sans fil en France ont été menées à Valence, en 1990. Le téléphone, au design proche d’une calculatrice, ne peut s’utiliser que dans un rayon de 200 mètres autour d’une borne téléphonique. Une trentaine d’utilisateurs testent alors ce procédé.

Ce système de borne va lancer la technologie du portable en France et en Europe: la même année, la borne est présentée à Villepinte et se dote d’un nom: le Pointel. La technologie est d’origine anglaise. «Plus rapides que pour construire un tunnel», ironise ce reportage de 1990. Le téléphone y est décrit comme «réservé à une élite, cher». Les utilisateurs doivent déployer une petite antenne pour pouvoir téléphoner chez eux.

Les modèles de portables commencent à s’affiner. En 1993, France Télécom commercialise le Bi-Bop, après une année de test à Strasbourg. Le «radio-téléphone», qui inaugure le clapet à déplier, coûte 1890 francs plus la tarification rehaussée et un abonnement de 54,50 francs par mois. Le modèle subit un échec commercial et ne compte que 46.000 abonnés en 1997, le dixième du chiffre prévu.

De 1995 à 1998, c’est Itineris qui acquiert la mainmise sur le réseau français. L’opérateur de France Télécom couvre alors 97% de la France en proposant des forfaits phares, dont Ola.

Le (…)

!–sdvF=MEDIAREF_20130403VIDFIG00462–class=”fig-embed fig-embed-vid” Lire la suite sur Figaro.fr

----------------------------------------------------------------------------

Inscrivez vous à la newsletter du Figaro