Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Le Samsung S11 sera doté d’un capteur photo d’exception

Début 2020, Samsung dévoilera les nouveaux modèles de sa gamme S11, qui vont concurrencer les iPhone 11. Pour le modèle de base, on évoque la présence d’un capteur de 108 millions de pixels avec un zoom optique 5X.

Puisque Samsung marche dans les pas d’Apple dans sa numérotation, on devrait découvrir les Galaxy S11 lors du premier trimestre 2020, a priori dans le cadre du traditionnel Mobile World Congress de Barcelone en février. De cette gamme, que sait-on ? Les rumeurs, basées sur des dépôts de brevet, évoquent un S11 Plus doté d’un écran dépliable, sorte de « slider » d’un nouveau genre.

Pour le S11, c’est du côté de la photo que Samsung aurait choisi de mettre le paquet. Exactement comme Apple avec son iPhone 11. Ainsi, le futur Galaxy devrait être équipé d’un capteur maison de 108 millions de pixels, soit le plus gros capteur du marché, et surtout d’un zoom optique 5x. Année après année, c’est l’élément le plus critiqué lorsqu’on évoque les photos réalisées avec des smartphones, et Samsung aurait réussi la prouesse d’intégrer un zoom optique, et non numérique, dans son smartphone.

Comment fonctionne un capteur périscopique ? Samsung l’explique très bien en vidéo. © Samsung

Publicité

Un objectif coudé pour ne pas dépasser du smartphone

Ce n’est pas nouveau mais le fabricant a racheté Corephotonics, une société israélienne, à l’origine d’un capteur périscopique dès 2017 avec Oppo. En s’offrant cette société, Samsung a mis la main sur plus de 150 brevets, et à l’arrière de l’appareil, on trouvera quatre capteurs dont un avec ce zoom. Selon The Elec, les phases de tests seraient quasiment terminées et la prouesse est de réussir à placer ce capteur sans rogner sur l’épaisseur du smartphone.

Pour cela, Samsung utilise un objectif périscopique coudé. C’est ce que l’on trouvait sur les appareils photo numériques il y a 15 ans, et c’est donc la meilleure solution pour proposer un véritable zoom optique dans un smartphone.

Samsung : un écran enroulable pour le Galaxy S11 Plus ?

Le fabricant coréen travaille bien sur un smartphone équipé d’un écran que l’on peut déplier pour gagner 25 % de surface d’affichage. Il pourrait s’agir du Galaxy S11 Plus dont la sortie est programmée pour 2020.

Publié le 20/09/2019 par Fabrice Auclert

Bonne nouvelle, Samsung a de la suite dans les idées ! Il y a trois mois, on découvrait les croquis d’un smartphone avec un écran extensible. Objectif : accroître de 60 % la surface d’affichage simplement en déroulant l’écran à l’aide du pouce.

Trois mois plus tard, voilà que les détails de ce « slider » se font plus précis, et nos confrères de Let’sGo Digital sont même allés jusqu’à imaginer le design de ce modèle unique en son genre. Au départ, il y a donc des brevets déposés par Samsung en août, et cette fois, le projet paraît plus avancé puisque la surface d’affichage gagnée semble plus réaliste avec un chiffre de 25 %. On a d’ailleurs des tailles d’écran : 5 pouces puis 6,25 pouces lorsque l’écran se déplie.

Un déroulement en cascade

Pour donner un ordre d’idée, on passerait d’un smartphone un peu plus grand qu’un iPhone 7 à un modèle un peu plus petit qu’un iPhone 11 Pro Max. Ce serait évidemment très pratique puisque, fermé, le smartphone prendrait la place d’un modèle d’ancienne génération, tout en permettant de profiter d’une surface d’affichage quasi égale à celle des mobiles les plus grands du marché lorsqu’on souhaite naviguer sur Internet ou regarder des vidéos.

Ce qu’on découvre aussi, c’est que les capteurs photo à l’arrière ne seraient opérationnels que lorsque l’écran est déplié. Une manière ainsi de protéger les objectifs des rayures et autres chocs. Si les dessins sont réalistes, la finition semble de qualité et le déroulement « en cascade » serait quasi invisible. Nos confrères pensent qu’il pourrait s’agir du Galaxy S11 Plus dont le « grand frère », le Galaxy S11, est attendu pour la fin du premier trimestre 2020 avec une présentation programmée au prochain MWC, le salon de la mobilité organisé chaque année en février à Barcelone.

Sony prépare un smartphone avec écran enroulable

Après Samsung, c’est au tour de Sony d’envisager de lancer un smartphone doté d’une dalle qui se déroule et s’enroule. Aperçu comme prototype, ce nouveau modèle pourrait arriver dès la fin de l’année avec une connexion 5G.

Publié le 08/07/2019 par Fabrice Auclert

Et si Sony était le premier fabricant à lancer un smartphone doté d’un écran enroulable ? C’est ce qui se murmure puisque le géant japonais aurait pris de l’avance sur la concurrence avec un écran, non pas pliable comme sur les Galaxy Fold de Samsung et Mate X de Huawei, mais enroulable.

C’est le toujours bien informé compte Samsung News qui publie une partie de la configuration du prototype du nouveau smartphone Sony, et on découvre un écran signé LG avec le design « Nautilus ». Derrière ce nom se cache une des technologies du fabricant coréen : une dalle souple, pliable et enroulable. Comme LG a plus ou moins lâché prise dans le secteur des smartphones, ses dalles pourraient intéresser Sony dont la gamme XPeria demeure une référence pour la photo et la qualité d’affichage.

Dès 2016, Samsung avait présenté une dalle OLED qui pouvait s’enrouler et se dérouler. © SlashGear

Samsung imagine un smartphone déroulable

Le fabricant coréen continue d’imaginer le smartphone de demain, et il vient de déposer des brevets pour un smartphone dont la taille de l’écran évolue avec un système de dalle qui s’enroule et se déroule. 

Publié le 14/06/2019 par Fabrice Auclert

Après l’écran sans bords, puis l’écran pliable, place à l’écran déroulable ! Samsung, qui a connu un gros couac avec son Galaxy Fold toujours pas disponible dans le commerce, réfléchit à la conception d’un smartphone dont l’écran pourrait s’agrandir. Il s’agit pour l’instant d’un dépôt de brevet, découvert par Let’s Go Digital, et on découvre un « slider » d’un nouveau genre puisqu’en faisant glisser l’arrière du smartphone, on ne découvre pas un clavier, mais on allonge la surface de l’écran.

Selon les quelques détails présents dans les brevets, il sera possible d’agrandir l’écran de 60 % au maximum. Il s’agit d’un mécanisme où l’écran, souple, vient s’enrouler à l’intérieur du téléphone. Exactement comme les volets d’une maison. Ce qui permet de ne pas trop rogner sur l’espace nécessaire aux autres composants comme le processeur, la mémoire et les capteurs photo.

Vers des smartphones plus petits ?

Pour l’instant, il s’agit simplement d’un dépôt de brevets, et il faudra sans doute plusieurs années pour que ce projet devienne réalité. Mais si l’écran souple et enroulable parvient à convaincre les fabricants, cela pourrait se traduire par le retour de smartphones de petite taille, faciles à ranger, mais dont l’écran pourrait passer de 4 à 7 ou 8 pouces avec ce système.

----------------------------------------------------------------------------

C’est d’ailleurs déjà Samsung qui avait déposé un brevet pour une tablette en forme de brique donc l’écran pourrait se déplier pour atteindre les 8 pouces.