Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Le frère de Pablo Escobar réclame des milliards à Apple

S’attaquer au géant Apple n’est jamais une mince affaire, surtout lorsque l’on s’appelle… Escobar. Roberto, le frère du célèbre baron de la drogue Pablo Escobar, qui fut à la tête de l’un des cartels les plus craints et les plus meurtriers au monde, poursuit l’entreprise américaine pour rupture de contrat, raconte The Independent. Il accuse la firme à la pomme de vendre des produits qui comportent des failles de sécurité et réclame 2,6 milliards de dollars.

Lire aussi INFO LE POINT. Le Pablo Escobar français jugé aux assises

Il prétend qu’un individu répondant au nom de Diego a obtenu ses coordonnées en exploitant une faille sur le service d’appel vidéo FaceTime. Ce même Diego aurait ensuite envoyé des lettres de menaces à son adresse. Depuis la mort de Pablo Escobar en 1993 après avoir tenté d’échapper à la police, les membres de sa famille ont toujours été en danger.

Roberto Escobar a dû mettre sa famille à l’abri

Lors de l’achat de son iPhone dans un Apple Store de Medellín en avril 2018, Roberto Escobar s’était assuré auprès d’un vendeur que l’appareil ne présentait pas de failles de sécurité et que c’était le smartphone le plus sûr du marché. Dans la plainte consultée par The Independent, il est indiqué que Roberto Escobar a expliqué à son interlocuteur que sa vie avait été menacée à plusieurs reprises, notamment en 2010 et 2014. Après avoir obtenu confirmation de l’absence de danger, il avait finalement acheté le téléphone.

Lire aussi Medellín tente d’effacer le souvenir d’Escobar

----------------------------------------------------------------------------

Après un an à peine d’utilisation, Roberto Escobar assure avoir reçu les premières lettres de menace. En parcourant des forums sur Internet, il aurait trouvé la preuve que la fonction FaceTime comporte une faille bien connue. Un élément suffisant selon lui pour poursuivre Apple en justice et réclamer une somme d’argent considérable. Après avoir reçu les lettres de menaces, Roberto Escobar aurait dépensé sans compter pour déplacer et protéger sa famille dans une nouvelle maison. Leur sécurité aurait également été largement renforcée. D’après lui, sa famille n’est toujours pas à l’abri.