Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

L’avenir du jeu vidéo passe-t-il par les casques de réalité virtuelle ?

Le phénomène Oculus Rift a fait des envieux. Sony se lance sur le marché des casques de réalité virtuelle et dévoile Project Morpheus.

Un vieux rêve de gamer est en passe de se réaliser : jouer à des jeux vidéo avec un casque de réalité virtuelle vissé sur la tête n’est plus qu’une question de mois. Depuis l’échec cuisant du Virtual Boy de Nintendo en 1995, l’accessoire était resté à l’état de fantasme, mais l’arrivée prochaine de l’Oculus Rift et l’annonce par Sony du Project Morpheus devraient changer la donne. L’avenir immédiat du jeu vidéo ? Une immersion totale dans un environnement virtuel.

C’était un secret de polichinelle, Sony a officialisé le développement de son casque lors de la conférence des développeurs de jeux vidéo (GDC) qui se tient en ce moment à San Francisco. Le Project Morpeus, puisque c’est son nom, sera compatible avec la PlayStation 4 et ses différents périphériques de contrôle. Ce casque intégrera un écran LCD, un accéléromètre et un gyroscope capables de traquer et de reproduire les mouvements de tête du joueur dans le jeu. Le modèle présenté n’étant qu’un prototype, Sony n’a évidemment pas encore communiqué de date de sortie, ni donné d’estimation de prix. Il est fort probable que les joueurs devront attendre au moins 2015 pour mettre la main dessus.

Sony répond à l’Oculus Rift

Le Projet Morpheus est en fait une riposte au nouvel acteur qui affole le monde du jeu vidéo depuis deux ans : l’Oculus Rift. En 2012, Oculus VR, une start-up qui emploie notamment John Carmack, le créateur des mémorables Doom et Quake, décide de lancer un kick-starter (appel aux dons, NDLR) pour financer son casque de réalité virtuelle. Avec des soutiens de poids comme Epic Games, Unity ou encore le géant Valve (à qui on doit Steam, la plateforme de téléchargement de jeux vidéo numéro un sur PC et Mac), Oculus VR lève plus de 2,4 millions de dollars. Depuis, la société californienne a amassé (…)

Lire la suite sur LePoint.fr

----------------------------------------------------------------------------

VIDÉO. InFamous : Second Son, la puissance affirmée
VIDÉO. “South Park” : à série drôle, jeu de rôle
“Out There” : quand le jeu vidéo flirte avec la littérature
Donkey Kong Country : Tropical Freeze, le jeu de plateforme exigeant
Recevez la newsletter Le Point.fr