Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Facebook dévoile “par accident” Slingshot, une application concurrente de Snapchat

Oups. Quelqu’un a, semble-t-il, appuyé sur un mauvais bouton. Facebook a lancé lundi 9 juin, puis retiré dans la foulée, une nouvelle application nommée Slingshot, rapporte Mashable (en anglais). Le site décrit le programme comme un concurrent de Snapchat, cette application qui permet d’échanger des messages qui s’autodétruisent après un court laps de temps.

You can download Slingshot, Facebook’s Snapchat competitor, right now http://t.co/DLe4GpmB4D pic.twitter.com/ofp1zE3Ci3

— Gizmodo (@Gizmodo) June 9, 2014

“Plus tôt dans la journée, nous avons accidentellement publié une version de Slingshot, une nouvelle application sur laquelle nous travaillons, a expliqué une porte-parole de l’entreprise au site. Avec Slingshot, vous pourrez partager des moments de tous les jours avec plein de gens à la fois. Elle sera prête bientôt.”

Des fonctionnalités déjà décortiquées

L’application pour smartphones a été brièvement disponible au téléchargement dans certains pays. Suffisamment longtemps en tout cas pour que les sites spécialisés aient un aperçu de ses fonctionnalités.

Avec Slingshot, les utilisateurs pourront prendre une photo ou enregistrer une vidéo, puis dessiner ou écrire sur les images avant de les partager avec des amis, décrit Mashable. Mais les destinataires ne pourront pas voir le message avant d’envoyer quelque chose en retour, détaille TechCrunch (en anglais).

Une fois lus, les messages disparaissent “pour de bon”, précise le site. L’application, elle, n’est pas encore réapparue : Facebook n’a pour l’instant précisé aucune date pour son lancement officiel.

Retrouvez cet article sur Francetv info

----------------------------------------------------------------------------

Iliad, maison-mère de Free, aurait fait une offre informelle pour racheter Bouygues Telecom
Jeux vidéo : trois raisons de s’intéresser au salon E3 cette année
Pourquoi les entreprises choisissent de se financer grâce au crowdfunding
La CIA débarque sur Twitter et Facebook (mais vous n’y apprendrez rien)
Facebook censure un groupe de rock pakistanais à la demande du gouvernement