Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Des MacBook Pro 14″ et 16″ Apple Silicon et avec un nouveau design en 2021 ?

John Gruber, de Daring Fireball, a une analyse assez juste, que je reprends ici.

https://daringfireball.net/linked/2020/07/03/kuo-24-inch-imac

Il n’y a aucune raison qu’Apple sorte un portable ARM 13 pouces avant la version 16 pouces. La nouvelle architecture apportera de gros gains en performance (sur les applis natives, évidemment), et ça serait bizarre d’avoir un modèle 13 pouces plus puissant qu’un 16 pouces toujours sur Intel, alors la gamme MacBook Pro est au cœur de leurs ventes, avec les MacBook Air.

D’ailleurs, en 2006, Apple avait commencé le basculement par le MacBook Pro 15 pouces et par l’iMac en janvier. Le MacBook 13 pouces était sorti en mai ou en juin. La transition du PowerMac/Mac Pro a pris plus de temps, mais c’était déjà un modèle de niche, et les Xeon sous architecture Core n’étaient pas non plus prêts.

De même, on imagine mal Apple avoir un iMac 23 ou 24 pouces ARM avec un modèle 27 pouces (et un iMac Pro) encore sous Intel.

De façon générale, Ming-Chi Kuo n’a jamais été si bien renseigné que ça concernant les sorties de Macs. Pour les iPhones, il a certainement accès à des sources chez les sous-traitants et autres fournisseurs, mais c’est un business beaucoup plus gros, où il y a une planification très précise à respecter en raison du changement de gamme à chaque rentrée. Sur le Mac, il y a moins de partenaires impliqués, les enjeux économiques et les quantités sont moindres, les changements de gamme n’obéissent pas à la même mécanique hyper-régulière, et Apple peut se permettre de ne prévenir les uns ou les autres que quelques semaines en amont.

Je rajouterais que si Apple veut sortir sa gamme ARM à la rentrée, c’est qu’ils doivent être hyper-confiants sur les modèles, parce que le dernier trimestre est de loin celui où les ventes de Macs sont les plus fortes. Pour la transition Intel, ils avaient préféré attendre la fin janvier, pour un passage beaucoup plus en douceur, histoire de ne pas “tuer” les ventes du Q4 par l’annonce de nouveaux modèles.

----------------------------------------------------------------------------

S’ils prennent le risque de sortir des gammes dès la rentrée, c’est qu’ils s’estiment en mesure de convaincre immédiatement la majorité des particuliers et des entreprises que les nouvelles machines sont des modèles bien meilleurs que ceux avec puces Intel. Donc performances où il n’y a pas photo, émulation irréprochable et peut-être design et autonomie qui fasse se dire : “Ça, ça n’aurait pas été possible avec une puce Intel”. Et ce dès le premier jour. Il ne faut pas que des doutes subsistent après l’annonce et les premiers tests, parce que les revendeurs en dehors des Apple Stores devront être immédiatement convaincus pour passer des commandes en nombre, mettre en avant ces modèles dans leur sélection de fin d’année, etc. Ça, ça se décide dès octobre, pour préparer le Black Friday et les ventes de Noël, donc il faut que tout soit nickel en octobre.