Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Défis Facebook : pourquoi se prend-on au jeu?

“Neknomination”, “Starnomination”, “A l’eau ou au resto”… Sur Facebook, les défis lancés entre utilisateurs, importés des Etats-Unis ou d’Australie, se succèdent. Le dernier en date s’intitule “Une photo de toi petit ou un resto”. Si vous n’êtes pas un adepte, voici le concept : un utilisateur de Facebook met en ligne une photo de lui enfant et désigne trois autres personnes qui, à leur tour, doivent poster une photo d’eux petits, sous 48 heures. Le nominé qui ne respecte pas la consigne doit inviter celui qui l’a désigné au restaurant. Et ainsi de suite.

Ce défi est lancé après un autre jeu, “A l’eau ou au resto”, qui consiste à se jeter à l’eau souvent déguisé ou muni d’un accessoire, puis à poster la scène sur Facebook. Ou, si on ne relève pas le défi, à payer un repas au restaurant à celui qui l’a lancé. Mais ce challenge s’est révélé dangereux. Un jeune homme de 21 ans s’est grièvement blessé dans le Pas-de-Calais le 1er juin. Un autre, âgé de 19 ans, est mort le 12 juin dans le Morbihan, tout comme une femme de 29 ans, dans le Maine-et-Loire, dimanche 22 juin, alors qu’ils relevaient ce défi.

Qu’est-ce qui pousse l’internaute lambda à participer à ce type de jeux ?

Parce qu’on est en quête de reconnaissance

Si les accidents sont liés au jeu “A l’eau ou au resto”, ils n’ont pas tous les mêmes causes. La femme de 29 ans, par exemple, est morte après avoir fait un malaise, liée à une hydrocution, selon RTL. De dix ans son cadet, le jeune homme du Morbihan, lui, s’était attaché la cheville à son vélo et a coulé avec lui. Le jeu auquel il s’est prêté était clairement dangereux.

“Les adolescents pensent que tout est possible”, selon Claude Halmos, psychanalyste interrogée sur France Info dans l’émission “Savoir être”. Elle estime que relever des défis dangereux suppose d’avoir des problèmes personnels. (…) Lire la suite sur Francetv info

----------------------------------------------------------------------------

Le défi Facebook “A l’eau ou au resto” en trois questions
Les vignerons français voient rouge contre l’Icann, le régulateur du net
Voiture volante, cape d’invisibilité : les inventions militaires qui pourraient changer votre quotidien
Et si internet sauvait les espèces menacées ?
Pourquoi l’appli qui dit “Yo” est moins bête qu’elle en a l’air