De drôles de bugs survenus un peu partout dans le monde le 29 février !

Author:

Qui dit année bissextileannée bissextile dit risque de bug informatique le 29 février. Comme cela s’était déjà produit par le passé, 2024 n’a pas dérogé à la règle, avec différents incidents répertoriés un peu partout dans le monde.

Cette année, les Parisiens ont été victimes de ce bugbug dit de l’année bissextile. En effet, une grande partie de la capitale a été plongée dans l’obscurité, dans la nuit du 28 au 29 février, privée d’éclairage public. Cet « oubli » est lié à l’absence de programmation de cette nuit exceptionnelle du calendrier. Heureusement pour les habitants, la situation a été rétablie en milieu de nuit, mais la panne, spectaculaire, a tout de même duré plusieurs heures.

L’année bissextile, le casse-tête des développeurs

À l’autre bout de la Planète, en Nouvelle-Zélande, ce sont les stations-services qui ont été bloquées, la faute à une gigantesque panne informatique empêchant le paiement. Un bug répandu malheureusement dans tout le pays et, lui aussi, dû au 29 février. Ce n’est donc pas directement la distribution de carburant qui a été touchée, mais le service de paiement, complètement paralysé.

Parmi les autres conséquences de ce bug recensées sur InternetInternet, plusieurs chaînes d’épicerie et de pharmacies suédoises auraient vu leurs terminaux de paiement hors service toute la journée. En Colombie, la compagnie aérienne Avianca aurait quant à elle imprimé certains billets de vols avec une mauvaise date, c’est-à-dire le 1er mars plutôt que le 29 février. Enfin, en Australie, un hôpital aurait connu une panne totale de son système téléphonique, là encore liée au bug dit de l’année bissextile. D’autres dysfonctionnements ont été remontés sur les réseaux sociauxréseaux sociaux, comme des montres connectées n’affichant pas la bonne date, des applicationsapplications mobilesmobiles qui plantent, etc.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *