Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Carrefour ouvre aujourd’hui son premier magasin 100 % automatisé sans caisse, ni personnel

Depuis jeudi matin, au 11 avenue Parmentier, dans le XIe arrondissement, les Parisiens peuvent effectuer leurs achats au Flash 10/10, une nouvelle enseigne du réseau Carrefour. Cette épicerie moderne fonctionne sans caissiers, ni caisses et la promesse est d’acheter et de payer en 10 secondes grâce à un système évolué comprenant 60 caméras et 200 capteurs.


[EN VIDÉO] Futuris : les robots de demain, futurs travailleurs ?
  Face à l’arrivée semble-t-il inéluctable des robots humanoïdes dans le monde du travail, les chercheurs du projet européen Andy entendent améliorer leurs échanges avec les êtres humains. Pour cela, ils modélisent nos propres comportements afin de les enseigner aux robots. 

Un supermarché sans le moindre caissier, et sans la moindre caisse automatique. C’est ce que propose Amazon Go depuis quelques années, et Carrefour a décidé de tester ce concept avec une enseigne baptisée « Flash 10/10 » à Paris. C’est dans le XIe arrondissement, au 11 avenue Parmentier, et depuis jeudi matin, les clients déambulent dans une supérette sans la moindre trace de caissier.

Mais comment ça fonctionne ? D’abord, cette boutique ne compte que 900 références, et il ne faut donc pas s’attendre à y faire ses courses pour la semaine. C’est grosso modo une petite épicerie moderne pour dépanner, et c’est donc plus petit qu’un Carrefour City. Ensuite, cette boutique est équipée de 60 caméras et de 2.000 capteurs intégrés dans les rayons avec un système signé AiFI. Sur l’écran de contrôle, se distinguent les silhouettes des clients qui sélectionnent leurs produits. En fait, les clients sont suivis de manière anonyme sous la forme d’un avatar virtuel qui leur est attribué dès leur entrée dans le magasin.

La promesse : 10 secondes pour acheter et 10 secondes pour payer

Les produits qu’ils choisissent dans les étals sont automatiquement détectés puis ajoutés à leur panier virtuel. En temps réel, chaque client sait ce qu’il va dépenser. L’Intelligence artificielle, ou plutôt un algorithme, se charge ensuite de faire la somme des produits sélectionnés par chaque client. Une fois ses achats terminés, les clients font simplement valider leur panier dans une borne et payent ensuite sans contact si le montant est inférieur à 50 euros. Ce qui est le plus souvent le cas pour des achats de proximité et de dépannage. Ils peuvent alors recevoir immédiatement un reçu électronique en scannant simplement un code QR. Bien sûr, une borne de paiement automatique est également disponible pour tous les clients souhaitant payer en espèces.

Est-ce que cette boutique est 100 % autonome ? En fait, il y a quatre employés rattachés à cette boutique pour remplir les rayons car à l’heure du midi ou le soir, les 900 références peuvent très vite être achetées, et les rayons vidés. C’est aussi un endroit pour effectuer du « Click and Collect », une sorte de « drive » où l’on peut venir retirer ses commandes à pied.

Démonstration de l’utilisation d’une boutique Flash. © Carrefour

Une expérience sans lendemain ?

Est-ce que ce concept de Flash 10/10 (« 10 secondes pour acheter et 10 secondes pour payer ») va se développer en France ? À priori non… En test depuis un an au siège même de Carrefour à Massy, Flash est d’abord une démonstration de savoir-faire, et une réponse directe à Amazon, mais aussi à Intermarché qui mène un test similaire dans le XXe arrondissement de Paris avec un système de caddie intelligent, semblable au Dash Cart d’Amazon. On se souvient aussi qu’il y a deux ans, près de Lille, Auchan avait mis en place Auchan Minute, sur le même principe avec 400 références accessibles 24 heures sur 24. Pour l’instant, ces expériences n’ont pas fait de petits à travers la France.

Ce qui pourrait en revanche se développer, ce sont des enseignes de type Flash Scan Go. C’est ce qu’a lancé Carrefour au Brésil en mars dernier, et d’ici la fin de l’année, le pays comptera 15 boutiques de ce genre. Le principe ? On fait ses courses avec son smartphone à la main, et on valide chaque produit sur l’écran. Ce système a séduit en France Casino et Monoprix avec un système, baptisé Black Box où le client est autonome pour ses achats grâce à son smartphone pour créer son panier virtuel et payer.

----------------------------------------------------------------------------