Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Apple Watch Series 5 : à quoi ressemble l’écran “toujours allumé”

Avec sa fonction d’écran toujours activé sur les Series 5, l’Apple Watch gomme enfin son tout premier défaut. On fait le tour de cette nouveauté. Première chose, l’écran sera toujours allumé… seulement si vous le voulez. Si vous craignez pour l’autonomie, retournez sur le comportement précédent où l’écran s’éteint tout seul. C’est une option dans les réglages.

Cette nouvelle aptitude est réservée aux Series 5, car elle repose sur des évolutions matérielles de l’écran, de manière à ce que l’autonomie n’en souffre pas (et sur ce point Apple avance les même chiffres entre les Series 4 et 5).

La différence entre un cadran affiché en mode basse consommation et le même affiché normalement se voit à plusieurs niveaux. La luminosité de l’écran baisse drastiquement (les photos ci-après sont trompeuses, elles donnent à penser que l’écran est beaucoup plus éclairé qu’il ne l’est en réalité). En vrai, elle descend beaucoup plus bas que le réglage minimum de luminosité dans watchOS.

La méduse rejoint les fonds marins, en mode basse consommation

Pour les cadrans qui ont un fond coloré (blanc ou autre) ou des complications avec de gros aplats de couleur, watchOS les remplace par du noir, qui a cet avantage avec les écrans OLED de ne pas solliciter la batterie.

En bas du cadran, la nouvelle complication pour l’app Boussole

Ce n’est pas tout. Des éléments du cadran sont temporairement masqués, par exemple les compteurs dans le cadran Chronographe. Celui-ci étant assez riche de petits détails, ils sont inutiles lorsque la montre est au repos et watchOS les sucre pour donner plus de visibilité aux aiguilles principales. Idem pour la trotteuse des secondes ― qu’elle ait la forme d’une aiguille ou d’un compteur numérique ― elle est enlevée de l’affichage. Une complication dynamique comme celle de “Bruit”, dont la jauge rend compte en permanence du niveau sonore, est en partie masquée et sa mesure interrompue.

Ailleurs, dans l’écran qui rend compte d’un exercice en cours, le décompte du temps ne montre plus les dixièmes de seconde, et la petite animation du personnage cesse.

La présence des autres complications dans un cadran demeure visible sinon perceptible, mais visuellement ces modules passent au second plan. Ils sont là, sans s’imposer.

En résumé, la priorité avec ce mode de faible consommation va toujours à l’affichage de l’heure qui, bien que tamisé, doit rester visible ou suffisamment perceptible du coin de l’œil. Dans les cadrans Mickey et Minnie toutes les parties blanches dans le dessin des personnages s’estompent, tandis que leurs mains gantées qui indiquent l’heure sont nettement plus visibles (comme si elle étaient phosphorescentes). Autre coquetterie, les complications gardent leurs couleurs, au lieu que tout le cadran bascule en monochrome comme cela peut se voir sur d’autres montres qui savent déjà conserver l’affichage actif.

Il y a deux manières de passer dans ce mode basse consommation : soit en laissant faire la montre qui détecte la position de votre poignet, soit en couvrant brièvement l’écran de la main, comme on le faisait pour l’éteindre. Poignet en l’air (quand vous tenez une barre dans le métro), tourné ou simplement posé à plat, toutes ces positions profitent de cette présentation.

L’écran baisse en luminosité mais il reste lisible dans toutes les situations, c’est tout l’intérêt. Plus besoin de tourner exagérément l’écran vers soi, ou de faire un mouvement sec.

Poignet renversé (écran tourné vers l’extérieur) ou poignet à plat, cet affichage est tout à fait déchiffrable pour ce qui compte le plus : voir l’heure qu’il est. Au besoin, un petit tap réactive la luminosité à fond. Ce sera nécessaire pour consulter les notifications, car leur affichage sur l’écran est bloqué dans ce mode, pour éviter d’être aperçues par n’importe qui. Un détail en passant, il est impossible de changer de cadran lorsque cet affichage économique est actif. C’est déroutant au début puisque dès lors qu’on voit l’écran allumé, même si c’est partiellement, il paraît naturel de vouloir faire cette action.

En extérieur et plus spécifiquement en plein soleil, la lisibilité de l’écran en très basse luminosité peut surtout pâtir d’un choix de couleurs trop sombres pour les aiguilles ou les chiffres. Préférez le blanc ou des tons vifs.

Confidentialité

Si vous vous inquiétez que le contenu de quelques-unes de vos notifications reste toujours visible: celle du calendrier par exemple, activez l’option “Masquer les complications sensibles”.

La mention de votre prochain rendez-vous sera ôtée de l’écran ; vos cercles d’Activité seront encore plus estompés et quasiment invisibles ; le graphe de mesure cardiaque sera retiré, tout comme le nombre de rappels en souffrance. Tout ce qui est lié à votre personne ou vos activités privées est éloigné des regards indiscrets.

Les complications affichant des données personnelles peuvent les masquer

L’usage dira le confort apporté par cette fonction qui semble tout de même bien pensée. La qualité de l’écran de l’Apple Watch rend cette consultation praticable en quasiment toutes occasions, et l’option de confidentialité est futée.

Il y a tout de même quelques critiques à faire valoir. Lorsqu’on a une app à l’écran, ce mode va flouter son interface et surimposer un affichage simplifié de l’heure et des minutes. Impossible de faire autrement. Il est rare qu’on ait besoin d’avoir constamment une app visible sur l’écran mais cela peut arriver, comme lorsqu’on utilise le minuteur dans le cadre d’exercices. Impossible de garder affichée la progression du temps, l’heure vient se surimposer dessus.

En basse consommation (à droite) le minuteur est flouté au profit de l’horloge simplifiée, impossible de le suivre du coin de l’œil ou de changer ce comportement
Avec Calculette, Activité et Boussole
----------------------------------------------------------------------------

Cela pose plus largement la question de savoir si les développeurs auront à terme le droit de préempter l’écran en affichage basse consommation, et de prendre la place de l’heure, quitte à proposer une déclinaison optimisée de leur interface. On ne pariera pas trop là-dessus vu qu’Apple ne s’accorde pas cette liberté pour ses propres applications.