Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

App Store : Apple renonce à sa commission de 30 % pour certains services de VOD

Jusqu’ici, la politique d’Apple pour les achats dématérialisés effectués au sein des applications était assez simple : une commission de 30 % s’applique sur toute transaction, tandis que pour les abonnements, le taux est de 30 % la première année et de 15 % les années suivantes. Pour les services de streaming, en particulier, dont le modèle repose essentiellement sur les abonnements, cette rente que s’octroie Apple est depuis longtemps une pomme de discorde, d’autant qu’il n’est pas possible de proposer la souscription à un abonnement dans une application iOS sans avoir recours aux services d’Apple — et donc sans lui laisser 30 % des revenus de la première année et 15 % des suivantes.

Spotify ne joue plus le jeu de l’App Store

De façon assez surprenante, Apple vient toutefois de confirmer que sa politique connaissait quelques exceptions. Concrètement, la firme indique avoir “mis en place un programme pour les fournisseurs de divertissement en vidéo par abonnement premium qui offre une variété d’avantages“, dont la permission de facturer les utilisateurs par une méthode autre que celle habituellement imposée par Apple. L’information, à mettre au crédit de Bloomberg, sort alors qu’un grand nom du secteur, Amazon Prime Video, vient d’intégrer ce programme et peut donc contourner la commission sur certains achats dans son application iOS. Le programme, toutefois, serait nettement plus ancien. Canal+ en bénéficierait depuis 2018, tandis qu’Altice One (un service de la branche américaine d’Altice) l’aurait intégré en février dernier.

Pour les souscriptions à un nouvel abonnement, les règles ne semblent cependant pas avoir changé. Apple explique en effet que dans le cadre de son programme, “les clients ont la possibilité d’acheter ou de louer des films et des émissions de télévision en utilisant le mode de paiement lié à leur abonnement vidéo existant“. Si tel est le cas, ce programme ne présente par exemple aucun intérêt pour Netflix, qui ne propose pas ses programmes à l’unité, mais seulement via un abonnement. On notera aussi le fait que la firme ne parle que de vidéo, signe que les concurrents d’Apple Music, dont en première ligne Spotify, ne sont pas concernés par cet assouplissement.

Netflix ne veut plus verser 30 % de commission à Apple

D’après Apple, les services qui sont considérés comme “premium” et qui intègrent le programme ont droit à une intégration optimisée au sein de l’écosystème, tant du point de vue matériel (appareils : iPhone, Apple TV…) que logiciel (Siri).

----------------------------------------------------------------------------

Rappelons que les pratiques d’Apple en matière de commissions sur l’App Store ont fait l’objet de plusieurs plaintes auprès de Bruxelles, une enquête pour abus de position dominante ayant finalement été ouverte au printemps 2019.