Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Orange renonce à racheter Bouygues Télécom

D’abord candidat au rachat de Bouygues Telecom, Orange juge finalement que «les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite». Les discussions auraient achoppé sur le prix, comme lors des discussions entre Bouygues et Free.

C’est un candidat de moins au rachat de Bouygues Télécom. Orange, que l’on disait «candidat à tous les mariages», renonce finalement à cette opération. «Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite», explique le Bouygues dans un communiqué laconique. L’annonce fait chuter le titre Orange d’un peu plus de 3,5% à 11,37 euros, dans un marché en léger recul. Idem pour Bouygues Telecom qui lâche plus de 4% à 29,1 euros.

Selon une source au fait du dossier, les discussions auraient achoppé sur le prix demandé par Bouygues pour sa filiale, jugé trop élevé. Le PDG de Bouygues Martin Bouygues aurait évoqué un montant de 7,5 à 8 milliards d’euros en préalable aux discussions pour la filiale qu’il a créée. Ce sont pour les mêmes raisons qu’Orange, qui avait publiquement exclu de participer seul à une consolidation en France, avait échoué à trouver un terrain d’entente avec Iliad, l’autre prétendant possible pour un rachat de Bouygues Telecom. Interrogé sur la possibilité de voir la filiale du groupe Bouygues rachetée, son PDG a refusé que son entreprise soit «le dindon de la farce». «Si tel ou tel opérateur veut étudier des solutions, pourquoi pas… Mais pourquoi Bouygues Telecom serait-il forcément le dindon de la farce?», a déclaré Martin Bouygues.

La filiale télécoms de Bouygues a présenté il y a trois semaines lors d’un CCE «un projet de transformation profonde» de (…) Lire la suite sur Figaro.fr

----------------------------------------------------------------------------


Télécoms: Martin Bouygues «révolté» 


Le régulateur des télécoms épingle le réseau de Free 


Bouygues Telecom: une stratégie gagnante à tous les coups 


Télécoms: Orange, candidat à tous les mariages 


Une méga-fusion se prépare dans les télécoms 

Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro