Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Déjà 70 000 demandes pour le formulaire Google de droit à l’oubli

Le “droit à l’oubli” a du succès. Google a indiqué jeudi 3 juillet avoir déjà reçu 70 000 demandes de retrait de liens concernant des internautes européens, depuis le lancement du formulaire le 30 mai. Parmi ces requêtes, Google doit comptabiliser la demande de francetv info qui a testé pour vous le “droit à l’oubli” du moteur de recherche américain.

En communiquant de la sorte sur cette nouvelle possibilité, la firme américaine cherche à retourner à son avantage l’obligation qui lui est faite de se mettre en conformité avec une décision de la Cour de justice de l’Union européenne. L’instance a reconnu, à la mi-mai, le droit au retrait de liens vers des pages internet comportant des informations personnelles périmées ou inexactes.

La France en tête des requêtes

Après un pic le premier jour, au cours duquel Google avait reçu plus de 12 000 demandes, le nombre “s’est maintenant stabilisé à approximativement 1 000 requêtes en moyenne par jour à travers l’Europe”, et a ainsi “dépassé les 70 000 demandes au total entre le 29 mai et le 30 juin 2014”, assure le moteur de recherche. Les pays les plus représentés sont la France avec 14 086 requêtes, l’Allemagne (12 678), le Royaume-Uni (8 497), l’Espagne (6 176) et l’Italie (5 934).

Retrouvez cet article sur Francetv info

----------------------------------------------------------------------------

Google veut mettre des satellites en orbite pour étendre l’accès à internet
VIDEO. Google permet de se faire oublier sur internet
Droit à l’oubli numérique : Google a reçu 12 000 requêtes en une journée
Cinq études de Facebook où vous avez le statut de cobaye
Expérience de Facebook sur les émotions : la polémique en cinq actes