Digg StumbleUpon LinkedIn YouTube Flickr Facebook Twitter RSS Reset

Apple victime d’une arnaque de grande ampleur en Chine

Parfois remplacés par des faux, parfois même par des boîtes de chewing-gum… Des escrocs chinois vidaient des smartphones de leurs composants avant de les ramener, encore sous garantie, au service après-vente d’Apple. Une escroquerie qui a coûté des milliards de dollars à la marque à la pomme, selon une information de The Information repérée par Les Echos.

En se basant sur une enquête parue cette semaine, le site américain raconte que des escrocs ont profité d’une faille dans la politique de garantie d’Apple en retournant immédiatement des iPhone achetés ou volés à l’Apple Store de Shenzhen, au sud-est de la Chine, tout en affirmant qu’ils ne fonctionnaient plus. Le site américain explique ensuite que le gain était double pour les voleurs puisqu’ils recevaient ainsi un nouvel iPhone qu’ils pouvaient revendre, tout comme les composants conservés.

De 200 à plus de 2 000 réclamations par semaine

Face à l’afflux de clients voulant échanger des téléphones dans son magasin de Shenzhen, Apple avait fermé boutique il y a cinq ans. D’après The Information, les réclamations au titre de la garantie étaient passées de 200 à plus de 2 000 par semaine au cours des six premiers mois d’ouverture de l’Apple Store en 2013. Les escrocs payant des individus pour faire la queue, chacun un iPhone “cassé” à la main.

A lire aussi – Apple et Amazon démentent un espionnage par la Chine

----------------------------------------------------------------------------

Soucieuse de différencier les fraudeurs de simples clients ayant des téléphones défectueux, la marque a alors mis au point divers stratagèmes, souvent déjoués par les fraudeurs, mais qui ont fini par fonctionner. Les réclamations au titre de la garantie ont tout de même coûté 3,7 milliards de dollars à Apple en 2013, dont une bonne partie liée à la fraude en Chine, explique The Information. Enfin, l’année dernière, les dépenses de garantie d’Apple ont diminué pour la première fois depuis la sortie de l’iPhone en 2007. Ouf dira-t-on, mais non : les fraudeurs se déplacent maintenant vers d’autres pays comme les Emirats arabes unis ou la Turquie.